Skip to content

le-coran.net

cyan color
Accueil arrow Sourates particulières
De la Sourate Al Fatiha à la Sourate al Iklhas Recommander à un ami
Index de l'article
De la Sourate Al Fatiha à la Sourate al Iklhas
Sourate 2: Al baqara
Ayat el Kursi
Sourate 112: Al Ikhlas
Sourates 113et 114

Sourate 2: Al Baqara

 Abu Masud al-Badri rapporte ces propos du Prophète (bsl):"La nuit, il suffit à quelqu'un de lire les deux derniers versetsde la sourate de La Vache (Al baqara)".(BM)

Abu Hurayra rapporte ces propos de l'Envoyé de Dieu -sur Lui la Grâce et la Paix:"Ne faites pas des tombeaux de vos demeures. Certes le Diable fuit la maison dans laquelle on récite la sourate de « la Vache ». (Cor.2.) (M.)

Al-Nawwâs b. Sam'ân a entendu ces propos de l'Envoyé de Dieu -sur Lui la Grâce et la Paix- : « Au jour du jugement on fera comparaître le Coran et ses familiers, ceux qui avaient l'habitude de le mettre en pratique en ce monde. Ils seront précédés des sourates « La Vache » et « La Famille de 'Imrân », qui plaideront pour ceux qui les ont méditées et mises en pratique ». (Rapporté par Muslim.)

Ibn Abbâs rapporte: « Pendant que Gabriel était assis en compagnie du Prophète, il entendit une voix au-dessus de lui .11 leva alors la tête et déclara: « Voici une porte dans les cieux qui a été ouverte en ce jour et qui n'avait jamais été ouverte auparavant ». Puis un ange en descendit et Gabriel fit ce commentaire: « Cet ange qui est descendu sur terre n'y était jamais descendu auparavant ».
L'Ange salua et dit au Prophète:"Réjouis-Toi car tu as reçu deux lumières qu'aucun Prophète avant Toi n'avait reçues: la Fatiha (sourate préliminaire) du Livre et les derniers versets de la sourate de "La Vache". Tu ne liras pas une seule lettre d'une de ces deux parties du Coran sans être exaucé".(Rapporté par Muslim).

 

 



 

CD MP3

Image

Saint Coran complet arabe-français  CD MP3 à télécharger

 

 

Hadiths

Abu Mûsâ al-Asharî rapporte ces propos de l'Envoyé de Dieu -sur Lui la Grâce et la Paix- : « Le croyant qui récite le Coran est comparable à un citron. Son odeur est agréable de même que son goût. Le croyant qui ne récite pas le Coran est comparable à une datte qui est sans odeur mais dont le goût est sucré. L'hypocrite qui récite le Coran est comparable au basilic dont le parfum est agréable mais dont le goût est amer. Quant à l'hypocrite qui ne récite pas le Coran, il est comparable à la coloquinte qui est inodore et dont le goût est amer ». (B.M.)
 

Livres et DVD

 Le Coran arabe-francais
Le Coran arabe-francais