Skip to content

le-coran.net

cyan color
Accueil arrow Lire et écouter le Coran arrow Sourate 81 : L'obscurcissement (At-Takwir)
Sourate 81 : L'obscurcissement (At-Takwir) Recommander à un ami
Récité par Ali Al-Hudhaify   

 

1. Quand le soleil sera obscurci,
2. et que les étoiles deviendront ternes,
3. et les montagnes mises en marche,
4. et les chamelles à terme, négligées,
5. et les bêtes farouches, rassemblées,
6. et les mers allumées,
7. et les âmes accouplées
8. et qu'on demandera à la fillette enterrée vivante
9. pour quel péché elle a été tuée.
10. Et quand les feuilles seront déployées,
11. et le ciel écorché
12. et la fournaise attisée,
13. et le Paradis rapproché,
14. chaque âme saura ce qu'elle a présenté.
15. Non !... Je jure par les planètes qui gravitent
16. qui courent et disparaissent !
17. par la nuit quand elle survient !
18. et par l'aube quand elle exhale son souffle !
19. Ceci [le Coran] est la parole d'un noble Messager,
20. doué d'une grande force, et ayant un rang élevé auprès du Maître du Tròne,
21. obéi, là-haut, et digne de confiance.
22. Votre compagnon (Muhammad) n'est nullement fou;
23. il l'a effectivement vu (Gabriel), au clair horizon
24. et il ne garde pas avarement pour lui-même ce qui lui a été révélé.
25. Et ceci [le Coran] n'est point la parole d'un diable banni.
26. Où allez-vous donc ?
27. Ceci n'est qu'un rappel pour l'univers,
28. pour celui d'entre vous qui veut suivre le chemin droit.
29. Mais vous ne pouvez vouloir, que si Dieu veut, [Lui], le Seigneur de l'Univers;

 

 
< Précédent   Suivant >

CD MP3

Image

Saint Coran complet arabe-français  CD MP3 à télécharger

 

 

Hadiths

Abu Mûsâ al-Asharî rapporte ces propos de l'Envoyé de Dieu -sur Lui la Grâce et la Paix- : « Le croyant qui récite le Coran est comparable à un citron. Son odeur est agréable de même que son goût. Le croyant qui ne récite pas le Coran est comparable à une datte qui est sans odeur mais dont le goût est sucré. L'hypocrite qui récite le Coran est comparable au basilic dont le parfum est agréable mais dont le goût est amer. Quant à l'hypocrite qui ne récite pas le Coran, il est comparable à la coloquinte qui est inodore et dont le goût est amer ». (B.M.)