Skip to content

le-coran.net

cyan color
Accueil arrow Lire et écouter le Coran arrow Sourate 113 : L'aube naissante (Al-Falaq)
Sourate 113 : L'aube naissante (Al-Falaq) Recommander à un ami
Récité par Saad Al Ghamidi   

 

1. Dis : "Je cherche protection auprès du Seigneur de l'aube naissante,
2. contre le mal des êtres qu'Il a créés,
3. contre le mal de l'obscurité quand elle s'approfondit,
4. contre le mal de celles qui soufflent (les sorcières) sur les noeuds,
5. et contre le mal de l'envieux quand il envie".

 

 
< Précédent   Suivant >

Hadiths

Abu Mûsâ al-Asharî rapporte ces propos de l'Envoyé de Dieu -sur Lui la Grâce et la Paix- : « Le croyant qui récite le Coran est comparable à un citron. Son odeur est agréable de même que son goût. Le croyant qui ne récite pas le Coran est comparable à une datte qui est sans odeur mais dont le goût est sucré. L'hypocrite qui récite le Coran est comparable au basilic dont le parfum est agréable mais dont le goût est amer. Quant à l'hypocrite qui ne récite pas le Coran, il est comparable à la coloquinte qui est inodore et dont le goût est amer ». (B.M.)